4 minutes de lecture

Tout savoir sur les cycles du sommeil

Nos nuits sont ponctuées de plusieurs cycles de sommeil successifs, avec des phases différentes.

MIS À JOUR PAR
Sandra Baliozian
25/5/2021
Une femme qui somnole au bureau, devant son ordinateur, sa tête posée sur sa main.

Lorsque l’on dort bien, une nuit peut sembler n’être qu’un long moment homogène et continu que l’on ne voit pas passer. Pourtant, elle est composée de différentes phases de sommeil qui s’enchaînent tout au long de la nuit. C’est ce que l’on appelle les cycles du sommeil.

Comment s’organise une nuit de sommeil ?

Qu’est-ce qu’un cycle du sommeil ?

Le cycle du sommeil est l’unité de base de notre sommeil. Il s’agit d’une période, composée de différentes phases de sommeil. Une bonne nuit de sommeil réparatrice, comporte ainsi 4 à 6 cycles de sommeil, qui vont s’enchaîner tout au long de la nuit jusqu’au réveil. 

En moyenne, la durée d’un cycle de sommeil chez l'adulte est de 90 à 110 minutes environ. Bien sûr, cela varie en fonction des individus, un cycle pouvant durer jusqu’à 2 heures chez certains dormeurs. Mais si la durée précise d’un cycle change d’une personne à l’autre, elle est normalement à peu près identique pour une même personne.

Cycle du sommeil : schéma

cycles-du-sommeil
Source : euphytosegamme.fr

Comment fonctionne un cycle de sommeil ?

Mais alors, comment différencie-t-on les phases les unes des autres ? Qu’est-ce qui fait que le sommeil n’est pas une seule et même période continue ? En observant et en analysant le sommeil d’une personne endormie, on remarque que son activité neuronale varie énormément au cours de la nuit. On peut alors distinguer 4 stades de sommeil : la phase d’endormissement, le sommeil lent léger, le sommeil lent profond, et le sommeil paradoxal. Chaque cycle de sommeil se compose invariablement de ces 4 phases successives.

Les cycles de début de nuit sont particulièrement riches en sommeil profond, la phase de sommeil la plus réparatrice. En revanche, les phases de fin de nuit se composent essentiellement de sommeil paradoxal, la phase de sommeil où l’on rêve.


Les différentes phases de sommeil d'un cycle du sommeil

Le sommeil léger

Il suit la phase d’endormissement, et nous accompagne vers et en dehors du sommeil. Que se passe-t-il dans notre corps ? L’activité cérébrale diminue, la respiration se fait plus lente, plus régulière. Les muscles se détendent. Peu à peu, on plonge dans le sommeil… Mais au moindre bruit, c’est le réveil.

En effet, c’est durant la phase de sommeil léger que l’on reste le plus connecté avec l’extérieur, et un rien peut nous en faire sortir. Durant cette phase, on peut également être sujet.te à des soubresauts, ces contractions musculaires soudaines, qui nous donnent la désagréable sensation de tomber dans le vide.

A savoir : Le sommeil lent léger est le plus important proportionnellement dans notre nuit, puisqu’il en représente environ 50%.


Le sommeil profond

C’est la phase de sommeil la plus réparatrice, et elle est très présente en début de nuit. Elle correspond au moment où l’on est profondément endormi. La respiration et le cœur adoptent un rythme lent et régulier et le corps ne bouge quasiment pas. De même, c’est lorsque nous sommes en sommeil profond qu’il est le plus difficile de nous réveiller, car le cerveau est le plus insensible aux stimulations extérieures (bruit, lumière…). 

La durée du sommeil profond est d’environ 1 heure 30 à 2 heures par nuit, que nous soyons un petit ou un gros dormeur. Ce sommeil lent profond représente environ 20 à 25% du temps de sommeil global, et peut varier selon les personnes. 


Le sommeil paradoxal

Il intervient majoritairement en dernière partie de notre nuit, et représente 20 à 25% du temps de sommeil global.

Après la phase de sommeil lent profond, le cerveau remonte doucement vers le sommeil léger. Cela débouche soit sur le réveil, soit sur une phase de sommeil paradoxal.

Le sommeil paradoxal tire son nom du fait qu’il possède à la fois des caractéristiques du sommeil lent profond (muscles relâchés, corps immobile), et des signes de l’éveil (activité neuronale intense, yeux qui bougent derrière les pupilles…). Cette phase nous aiderait notamment à fixer nos souvenirs. C’est le moment de la nuit où nous rêvons le plus. 

Saviez-vous qu'il existe des applications capables d'analyser vos cycles de sommeil ? Découvrez-les dans notre top 7 des meilleures applications sommeil.

Les cycles de sommeil se répètent au cours de notre nuit mais ne se ressemblent pas forcément. Leur durée, de même que celle des phases de sommeil qui les composent varient d’un individu à l’autre, et au cours de la vie. Avec l’âge, on remarque par exemple que la proportion de sommeil lent profond à tendance à diminuer au profit des sommeils léger et paradoxal. Par ailleurs, les réveils nocturnes sont souvent plus fréquents. Si cela vous parle, retrouvez notre article de conseils pour bien dormir !

Nos articles

Sleepie vous remercie !
Oops! Something went wrong while submitting the form.
© 2020 Acme. All right reserved.