28 MINUTES DE LECTURE

Tout savoir sur l'insomnie

Son histoire, les remèdes, les causes, Sleepie, spécialiste du sommeil, vous explique tout. 

MIS À JOUR PAR
Myriam Albai
13/10/2021

Vous avez du mal à vous endormir ? Votre sommeil est interrompu plusieurs fois dans la nuit ou vous vous réveillez sans pouvoir vous rendormir ? Comme environ 20% des français, vous souffrez probablement d’insomnie. Comment lutter contre l’insomnie ? Existe-t-il des traitements efficaces pour retrouver le sommeil ? Les réponses dans notre guide complet.


Qu’est-ce que l’insomnie (définition) ? 

L’insomnie est une diminution de la durée et de la qualité du sommeil. Les personnes souffrant d’insomnie se réveillent avec la sensation de ne pas avoir suffisamment dormi et de ne pas s’être reposées.

Au delà d'être le mal du siècle, l'insomnie existe depuis des centaines d'année, et les causes de ce trouble ont changées au fil du temps. Apprenez-en plus sur l'histoire de l'insomnie.


C’est le trouble du sommeil le plus fréquent. Il touche environ ⅕ de la population et peut survenir à tout moment de notre vie. Dans sa forme la plus sévère, l’insomnie concerne environ 9% des français.


L’insomnie se traduit par :


  • des difficultés d’endormissement ;
  • et/ou des réveils nocturnes à répétitions ;
  • et/ou un réveil précoce très tôt le matin.

Les différents types d’insomnie 

Insomnie chronique ou insomnie occasionnelle ? 

L’insomnie occasionnelle intervient généralement suite à un événement perturbant, comme par exemple la perte d’un proche, un divorce, ou une période de chômage. Elle peut aussi survenir lors d’une période stressante ou excitante, à l’approche d’un voyage par exemple. Cette forme d’insomnie, que l’on appelle aussi insomnie aiguë, dure de quelques jours à plusieurs semaines.

L’insomnie devient chronique lorsqu’elle est encore présente au-delà de 3 mois et qu’elle se produit plus de 3 fois par semaine


Comment vaincre l’insomnie chronique ?

Vous êtes insomniaque et recherchez un traitement pour en finir avec l’insomnie ? Les thérapies cognitivo-comportementales appliquées à l’insomnie (TCC-I) sont la solution la plus efficace. Première méthode recommandée par la Haute Autorité de Santé (HAS), elles guérissent 9 insomniaques sur 10 !  

Notre thérapie contre l’insomnie, fondée sur les TCC-I, seront bientôt disponibles en ligne. Basée sur la modification des pensées et l’adaptation de votre mode de vie, elle est efficace sur le long terme, et contrairement aux médicaments, non nocive et garantie sans dépendance, ni accoutumance.

N’hésitez pas à nous laisser votre email afin d’être averti de la disponibilité de notre thérapie et de bénéficier de notre offre de lancement.

Sleepie vous remercie !
Oops! Something went wrong while submitting the form.

Insomnie sévère

Lorsque l’insomnie chronique impacte lourdement le quotidien, on parle d’insomnie sévère. Fatigue extrême, somnolence, baisse de la vigilance ou encore dépression, cette forme d’insomnie peut devenir invalidante. Il est donc nécessaire de la traiter.


Insomnie sévère, traitement naturel ?

Si les médicaments peuvent être une solution temporaire, sachez qu’ils ne sont pas recommandés sur le long terme. Il existe un moyen de lutter contre l’insomnie naturellement ! Les thérapies cognitivo-comportementales appliquées à l’insomnie (TCC-I) sont la solution la plus efficace. Première méthode recommandée par la Haute Autorité de Santé (HAS), elles guérissent 9 insomniaques sur 10 !  

Notre thérapie contre l’insomnie, fondée sur les TCC-I, sera bientôt disponible en ligne. Basée sur la modification des pensées et l’adaptation de votre mode de vie, elle est efficace sur le long terme, et contrairement aux médicaments, non nocive et garantie sans dépendance, ni accoutumance.

N’hésitez pas à nous laisser votre email afin d’être averti de la disponibilité de notre thérapie et de bénéficier de notre offre de lancement.

Sleepie vous remercie !
Oops! Something went wrong while submitting the form.


Insomnie psychophysiologique

L’insomnie psychophysiologique est un type d’insomnie chronique. C’est un cercle vicieux, favorisé par la peur et l’angoisse de ne pas réussir à dormir ou de ne pas dormir suffisamment. Elle est le résultat d’une distorsion cognitive sur notre sommeil, constituée par des pensées limitantes qui nous conditionnent à mal dormir. 


Les thérapies cognitivo-comportementales sont particulièrement efficaces pour lutter contre ce type d’insomnie.


Notre thérapie contre l’insomnie sera bientôt disponible en ligne. Basée sur la modification des pensées et l’adaptation de votre mode de vie, elle est efficace sur le long terme, et contrairement aux médicaments, non nocive et garantie sans dépendance, ni accoutumance. Elle se fonde sur les thérapies cognitives comportementales, première méthode recommandée par la Haute Autorité de Santé pour vaincre l’insomnie, qui fonctionne pour 9 insomniaques sur 10 !


N’hésitez pas à nous laisser votre email afin d’être averti de la disponibilité de notre thérapie et de bénéficier de notre offre de lancement.

Sleepie vous remercie !
Oops! Something went wrong while submitting the form.


Insomnie idiopathique 

L’insomnie idiopathique est une pathologie rare qui apparaît dès l’enfance. C’est une insomnie stable qui serait causée par une anomalie neurologique du système veille-sommeil. La personne atteinte d’insomnie idiopathique ne parvient pas à produire une quantité de sommeil suffisante.


Insomnie d’endormissement

On parle d’insomnie d’endormissement lorsque l’on met plus de 30 minutes à trouver le sommeil. C’est la forme d’insomnie la plus fréquente. Les difficultés d’endormissement  génèrent de l’anxiété et la peur de ne pas réussir à s’endormir. Le moment du coucher devient alors source d’angoisse et l’endormissement devient de plus en plus difficile. De mauvaises habitudes, comme l’utilisation des écrans avant de dormir, peuvent aussi être à l’origine de ce type d’insomnie.

Vous avez du mal à vous endormir et/ou à vous rendormir suite à des réveils nocturnes ? Evaluez votre sommeil en 2 minutes.

Découvrez quel type de dormeur vous êtes, et les solutions qui vous permettront d’améliorer votre sommeil.

Testez votre sommeil

Insomnie matinale (du petit matin - réveils précoces)

L’insomnie matinale ou du petit matin concerne les réveils précoces. La personne se lève trop tôt sans pouvoir se rendormir et souvent avec l’impression de ne pas avoir dormi du tout. 


Insomnie de milieu de nuit (réveils nocturnes)

L’insomnie de milieu de nuit est une insomnie nocturne, qui se produit lorsqu’on se réveille plusieurs fois dans la nuit sans raison particulière. Ces réveils nocturnes s'accompagnent généralement de difficultés d’endormissement (ou de ré-endormissement).


Insomnie totale

L’insomnie totale, plus connue sous le nom de « nuit blanche », concerne les personnes qui restent éveillées toute la nuit. Il est très rare de souffrir d’insomnie totale sur une longue période, surtout lorsque le sommeil n’est pas rattrapé en journée.


Certaines personnes dorment le jour et restent éveillées la nuit, on parle alors d’inversion du rythme nycthéméral. Ceci constitue une pathologie uniquement si ça n’est pas lié à du travail de nuit. 

 

Insomnie totale : que faire ?

Si vous souffrez d’insomnie totale et n’avez pas dormi depuis plusieurs jours, nous vous conseillons de consulter un médecin pour qu’il vous prescrive un traitement adapté.

Cependant, la prise de médicaments pour dormir est une solution temporaire et n’est pas un remède contre l’insomnie. Pour en finir définitivement avec l’insomnie, un traitement efficace existe : les thérapies cognitivo-comportementales appliquées à l’insomnie. Première méthode recommandée par la Haute Autorité de Santé (HAS), elles guérissent 9 insomniaques sur 10 !  

Notre thérapie contre l’insomnie, fondée sur les TCC-I, sera bientôt disponible en ligne. Basée sur la modification des pensées et l’adaptation de votre mode de vie, elle est efficace sur le long terme, et contrairement aux médicaments, non nocive et garantie sans dépendance, ni accoutumance.

N’hésitez pas à nous laisser votre email afin d’être averti de la disponibilité de notre thérapie et de bénéficier de notre offre de lancement.

Sleepie vous remercie !
Oops! Something went wrong while submitting the form.


Insomnie cause 

Facteurs prédisposants à l’insomnie

Certains facteurs peuvent favoriser l’insomnie :


  • Selon une étude de Santé Publique France, 16,1% des femmes souffriraient d’insomnie chronique, contre 9,1% d’hommes. Être une femme est donc un facteur prédisposant à l’insomnie, autant pour des raisons physiologiques, comme les troubles hormonaux, que psychologiques, comme la charge mentale, souvent plus importante chez les femmes.


  • L’âge joue un rôle important dans l’évolution de notre temps de sommeil. Plus l’on vieillit, plus l’on risque d’être exposé à des problèmes de sommeil, et ce pour plusieurs raisons, comme par exemple : le changement du rythme de vie, les traitements médicamenteux, la baisse de l’activité physique ou encore certaines maladies.


Insomnie : causes psychologiques

Insomnie stress

Qu’elle soit chronique ou occasionnelle, l’insomnie est bien souvent causée par le stress et l’anxiété, qui en sont d’ailleurs les premières causes. L’état anxieux impacte notre sommeil de plusieurs façons : 


  • Les préoccupations, pensées négatives et ruminements causés par le stress nous empêchent de lâcher-prise au moment du coucher et donc de nous endormir.

  • La surproduction de cortisol, l’hormone du stress, réduit l’envie de dormir en augmentant le niveau d’alerte du cerveau.
Le stress et l’anxiété sont très souvent à l’origine de l’insomnie d’endormissement.



Pour en savoir plus, n’hésitez pas à lire notre article Stress et insomnie, le cercle vicieux.


Insomnie dépression 

Si le stress et l’anxiété ont tendance à induire une insomnie d’endormissement, la dépression peut provoquer une insomnie matinale. Les personnes souffrant de dépression sont souvent sujettes à des réveils très précoces ou à des réveils nocturnes.


Comme pour l’insomnie et l’anxiété, la dépression et l'insomnie peuvent aussi former un cercle vicieux, l’état dépressif pouvant être un symptôme de l'insomnie, et l’insomnie favorisant elle-même les baisses de moral.


Vous souffrez d’insomnie et de dépression ? Sachez qu’il existe un solution efficace pour en venir à bout : les thérapies cognitivo-comportementales adaptée à l’insomnie (TCC-I). En plus d’améliorer considérablement le sommeil des insomniaques, ces thérapies atténuent les symptômes dépressifs et améliorent le bien-être général du patient.

Notre thérapie contre l’insomnie, fondée sur les TCC-I, sera bientôt disponible en ligne. Basée sur la modification des pensées et l’adaptation de votre mode de vie, elle est efficace sur le long terme, et contrairement aux médicaments, non nocive et garantie sans dépendance, ni accoutumance.


N’hésitez pas à nous laisser votre email afin d’être averti de la disponibilité de notre thérapie et de bénéficier de notre offre de lancement.

Sleepie vous remercie !
Oops! Something went wrong while submitting the form.


Insomnie travail

Le travail est de temps à autre une source de stress et d’angoisse pour beaucoup d’entre nous. Surmenage, problèmes relationnels, pression... : au moment du coucher, notre job occupe nos pensées et nous maintient éveillé. 


Le développement du télétravail, pour les métiers sédentarisés, a fait apparaître de nouvelles problématiques nuisibles à un bon sommeil :

  • manque d’exposition à la lumière du jour ; 
  • hyperconnectivité ;
  • surexposition à la lumière bleue des écrans ;
  • lombalgie due à une mauvaise posture.

Découvrez pourquoi le sommeil est un élément central de la qualité de vie au travail : Le bien-être au travail : sommeil et QVT.


Insomnie : les causes physiologiques

Mauvaise hygiène de vie : cause d’insomnie

Une mauvaise hygiène de vie peut être cause d’insomnie, chronique ou passagère. L’hygiène de vie est une composante importante du sommeil, il ne faut donc pas la négliger ni minimiser son impact sur nos nuits. 


Les mauvaise habitudes les plus fréquentes sont :


  • Un rythme de vie irrégulier : des heures de coucher et de lever irréguliers ont tendance à dérégler notre horloge biologique. Adopter des horaires réguliers tous les jours (oui, même le weekend !), est un bon moyen de vaincre l’insomnie.

  • Une consommation importante ou tardive d’excitants (café, thé, cola, alcool, …) : les excitants stimulent le système nerveux et retardent la production de mélatonine (l’hormone du sommeil qui nous aide à nous endormir). De manière générale, il est conseillé d’en limiter la consommation et de ne pas en prendre après 17 heures.


  • La pratique d’une activité stimulante le soir : le sport, les jeux vidéos ou une lecture trop prenante, sont déconseillés en fin de journée. Ils ont un effet excitant qui peut retarder l’endormissement. 


  • L’utilisation d’écrans : ceux-ci émettent une lumière bleue nuisible au sommeil. L’exposition à cette lumière, surtout avant le coucher, empêche de dormir. Elle retarde la sécrétion de mélatonine, hormone régulatrice de sommeil libérée grâce à l’obscurité. Il est conseillé de ne plus utiliser vos écrans au moins 2 heures avant d’aller au lit.


  • Un repas trop copieux, proche de l’heure du coucher : la digestion peut avoir un impact sur votre sommeil. Afin d’en limiter les désagréments, comme une hausse de température corporelle, des reflux gastriques ou des ballonnements, il est conseillé de manger un repas léger, éloigné de l’heure du coucher.
Que faire contre l’insomnie causée par une mauvaise hygiène de vie ? Retrouvez dans ce guide tous nos conseils pour adopter de bonnes habitudes et retrouver le sommeil : 25 actions qui ont fait leurs preuves contre l’insomnie.

Pathologies et insomnie

Certaines pathologies chroniques peuvent créer un problème d’insomnie. C’est le cas, par exemple :


  • de l’asthme  ;
  • de l’hyperthyroïde ;
  • de l’arthrose ;
  • des allergies ;
  • du cancer ;
  • ou encore du diabète.


Leurs symptômes douloureux ou gênants amoindrissent la quantité et la qualité du sommeil.


Certains troubles du sommeil sont également causes d’insomnie :


Alcool insomnie

L’alcool et l’insomnie sont souvent liés. Bien qu’il puisse nous assommer et donner ainsi l’impression de favoriser l’endormissement, l’alcool n’est pas bénéfique pour le sommeil. 


La qualité et la quantité du sommeil sont amoindris par les effets de l’alcool :


  • réveils nocturnes à répétition, causés par l’effet excitant de l’alcool ;
  • sueurs nocturnes ;
  • dérèglement du cycle de sommeil ;
  • crise de soif ;
  • augmentation de la température corporelle ;
  • mauvaise fonction du sommeil réparateur.

Insomnie ménopause

Saviez-vous qu’environ 1 femme sur 3, en ménopause ou en pré-ménopause, est touchée par l’insomnie ? Plusieurs facteurs favorisent l’apparition de troubles du sommeil à cette période de la vie :


  • l’âge, qui est un facteur déterminant pour la qualité du sommeil ;
  • les bouleversements hormonaux ;
  • les bouffées de chaleurs et sueurs nocturnes ; 
  • l’augmentation du stress et de l’irritabilité.


Ménopause, que faire en cas d’insomnie ?

Heureusement, il existe des solutions efficaces pour retrouver un sommeil de qualité malgré la ménopause. Découvrez-les dans notre article Ménopause et insomnie : quel impact sur le sommeil ?.


Insomnie grossesse

Il est courant de souffrir d’insomnie au cours de sa grossesse et ce pour plusieurs raisons. L’insomnie du début de grossesse est souvent liée au stress suivant la confirmation de grossesse. Les changements hormonaux peuvent aussi chambouler le rythme veille/sommeil.


L’insomnie de fin de grossesse est plutôt causée par une gêne physique :


  • les maux de dos ;
  • les crampes ;
  • l’envie fréquente d’uriner ;
  • les mouvements du bébé ;
  • ou encore la difficulté à trouver une position confortable.


La prise de médicaments pour dormir ou de compléments est vivement déconseillée durant la grossesse. Il existe d’autres moyens efficaces et sans danger pour faire face à l’insomnie pendant la grossesse. Découvrez-les dans notre article Comment se détendre avant de dormir ?.


Arrêt tabac insomnie

L’insomnie est un symptôme fréquent du sevrage tabagique. L’anxiété et la nervosité causées par le manque de nicotine provoquent des difficultés d’endormissement et des réveils nocturnes fréquents.


Pour limiter les effets du sevrage tabagique au moment du coucher nous vous conseillons une technique de respiration qui facilite l’endormissement : la méthode 4-7-8


Insomnie et arrêt du tabac : combien de temps ? 
L’insomnie liée au sevrage tabagique est passagère et ne dure que quelques semaines.

Insomnie pleine lune

Mythe ou réalité : Y a-t-il un lien entre la pleine lune et l'insomnie ? Et bien oui, il semblerait que la pleine lune influence la qualité de notre sommeil de différentes façons :


  • réduction du taux de mélatonine, une hormone qui régule le sommeil ;
  • retardement de l’endormissement ;
  • réduction du temps de sommeil profond ;
  • réduction du temps de sommeil quelques jours avant la pleine lune.


Insomnie pleine lune : un remède ?

Pour le découvrir, n’hésitez pas à lire notre article Insomnie et pleine lune, quels effets sur le sommeil ?.

L’environnement, possible cause de l’insomnie

Les causes environnementales sont souvent à l'origine d’une insomnie passagère mais peuvent parfois l’installer dans la durée si le problème n’est pas identifié. Il ne faut donc pas minimiser leur impact sur notre sommeil.


Température de la pièce

La température de la pièce dans laquelle vous dormez peut altérer la qualité de votre sommeil. Une température trop basse ou trop haute ralenti l'endormissement et favorise les réveils nocturnes. Pour un bon sommeil, elle doit idéalement être comprise entre 18 et 19 degrés


Qualité de la literie

Trop souvent négligée, la literie occupe pourtant une place importante dans nos nuits. Un matelas en mauvais état, un coussin trop ferme ou encore une couverture inadaptée à la saison : ces petits désagréments amoindrissent la qualité de votre sommeil en causant des réveils nocturnes ou des difficultés d’endormissement.


Un environnement trop lumineux

La lumière est un élément important dans la régulation de notre horloge biologique. Le soir venu, une source de lumière (lampadaire extérieur, écran de smartphones ou encore voyants lumineux d’appareils en veille) peut retarder l’endormissement et causer des réveils nocturnes


La lumière peut aussi induire un réveil précoce. Lorsque le soleil se lève très tôt, en été, il est conseillé de dormir avec les volets fermés ou des rideaux occultants afin de ne pas perturber votre rythme jour/nuit. 


Un environnement trop bruyant

Le bruit est un élément perturbateur du sommeil. En plus d’empêcher l’endormissement, il nuit à la qualité de nos nuits. Lorsque nous dormons, notre cerveau reste éveillé et analyse les informations qu’il reçoit, comme le bruit. 


Cette activité cérébrale crée des réactions physiologiques qui altèrent les différentes phases de notre sommeil :


  • En phase de sommeil léger, le bruit peut induire un micro-réveil ou un réveil nocturne. Il peut alors devenir difficile de se rendormir.

  • En phase de sommeil profond, une nuisance sonore peut nous sortir des bras de Morphée ou interrompre le cycle de sommeil en cours. C’est donc le début d’un nouveau cycle en phase de sommeil léger, un sommeil moins réparateur.


Certaines nuisances sonores, comme la circulation automobile ou le bruit d’un train ne sont évidemment pas de notre ressort. Pour limiter leur impact sur le sommeil, il existe des solutions :


  • les boules Quies  ;
  • masquer le bruit des nuisances avec des bruits blancs, comme le bruit d’un ventilateur ou le bruit de la pluie.


Découvrez ce que sont les bruits blancs et comment ils peuvent vous aider à dormir : Bruit blanc et sommeil : pourquoi ça peut aider ? .


Les conséquences de l’insomnie

L’impact de l’insomnie sur le quotidien

L’insomnie a des conséquences directes sur notre vie sociale et professionnelle. Les effets d’une crise d’insomnie se font ressentir dès les premières nuits:


  • somnolence diurne ;
  • fatigue ;
  • baisse de la vigilance ;
  • irritabilité ;
  • baisse de la concentration ;
  • troubles de la mémoire.


La fatigue causée par l’insomnie peut à son tour être la cause de problèmes de sommeil et vous empêcher de dormir. Pour en savoir plus, n’hésitez pas à lire notre article : Trop fatigué pour dormir ? Nos explications et solutions.


Les conséquences de l’insomnie sur la santé

L'insomnie peut avoir des conséquences graves sur notre santé physique et mentale. Lorsque le manque de sommeil devient chronique et important notre organisme s’expose à :


  • un risque plus élevé de développer des maladies cardio-vasculaires, comme l’hypertension, ou des maladies métaboliques, comme le diabète ou l’obésité ;
  • un affaiblissement du système immunitaire ;
  • une aggravation des symptômes de maladies chroniques, comme les inflammations ;
  • un risque d’AVC multiplié par 4 ;
  • l’apparition d’un état dépressif.


Si vous souffrez d’insomnie sachez qu’il existe une solution : les thérapies cognitivo-comportementales appliquées à l’insomnie. Première méthode recommandée par la Haute Autorité de Santé (HAS), elles guérissent 9 insomniaques sur 10 !

Notre thérapie contre l’insomnie, fondée sur les TCC-I, sera bientôt disponible en ligne. Basée sur la modification des pensées et l’adaptation de votre mode de vie, elle est efficace sur le long terme, et contrairement aux médicaments, non nocive et garantie sans dépendance, ni accoutumance.

N’hésitez pas à nous laisser votre email afin d’être averti de la disponibilité de notre thérapie et de bénéficier de notre offre de lancement.

Sleepie vous remercie !
Oops! Something went wrong while submitting the form.

Insomnie traitement 

Médicaments contre l’insomnie 

L’utilisation de médicaments pour dormir doit rester ponctuelle. Elle n’est efficace que sur une période déterminée, n'excédant pas 8 à 12 semaines. 

Sachez qu’il existe d’autres solutions contre l’insomnie, non nocives, et sans dépendance ni accoutumance : les thérapies cognitivo-comportementales appliquées à l'insomnie. Première méthode recommandée par la Haute Autorité de Santé (HAS), elles guérissent 9 insomniaques sur 10 !


Notre thérapie contre l’insomnie, fondée sur les TCC-I, sera bientôt disponible en ligne. Basée sur la modification des pensées et l’adaptation de votre mode de vie, elle est efficace sur le long terme, et contrairement aux médicaments, non nocive et garantie sans dépendance, ni accoutumance.

N’hésitez pas à nous laisser votre email afin d’être averti de la disponibilité de notre thérapie et de bénéficier de notre offre de lancement.

Sleepie vous remercie !
Oops! Something went wrong while submitting the form.


Les benzodiazépines

Les médicaments de la famille des benzodiazépines ne sont pas des somnifères à proprement parler. Ce sont des anxiolytiques, le plus souvent utilisés dans le traitement de l’anxiété sévère et du sevrage alcoolique. Dans le cadre de l'insomnie, ces médicaments peuvent être prescrits pour leurs effets relaxants et sédatifs. Ils permettent de se détendre et de favoriser l’endormissement mais ils ne guérissent pas l’insomnie


Les anxiolytiques présentent un risque de dépendance et d'accoutumance, et de potentiels effets secondaires importants. Leur utilisation peut notamment provoquer une amnésie antérograde, c’est-à-dire à une perte de mémoire dans la période qui suit directement la prise du médicament.


Pour en savoir plus, consultez notre guide complet des médicaments pour dormir.


Les antihistaminiques 

Les antihistaminiques sont des médicaments dédiés au traitement des allergies. Certains sont prescrits dans le cadre de l’insomnie car ils ont des effets sédatifs. Cet usage détourné n’est pas sans risque, car les antihistaminiques présentent des effets secondaires comme :


  • une baisse de la pression artérielle avec un risque de chute ;
  • des somnolences ,
  • une sécheresse buccale ; 
  • et de la constipation.

 

Les compléments alimentaires 

Les compléments alimentaires pour dormir sont utilisés pour faciliter l’endormissement et/ou limiter les réveils nocturnes. Certains compléments, aux vertus calmantes, agissent sur le stress et l’anxiété. D’autres, à base de mélatonine, réduisent le temps d’endormissement. Cependant, leur efficacité est limitée et ils ne permettent pas de guérir de l’insomnie


La prise de compléments alimentaires, quels qu’ils soient, n’est pas anodine et n’est pas recommandée sur le long terme. Il est possible, et même recommandé, de bien dormir sans la prise d’aucun médicament ni complément alimentaire.


Remède naturel contre l’insomnie

Huile essentielle insomnie 

Certaines huiles essentielles aident à mieux dormir et à lutter contre l’insomnie. Elles contribuent, en fonction de leurs effets respectifs, à un sommeil réparateur et à un endormissement plus rapide. 


Pour tout savoir sur les huiles essentielles et l’insomnie, consultez notre guide sur les huiles essentielles qui aident à bien dormir.


Homéopathie insomnie 

Sous forme de granules à faire fondre sous la langue, le traitement homéopathique est peu intrusif et comporte peu d’effets secondaires. L’homéopathie peut être utilisée dans le cadre de l’insomnie, dans le traitement des symptômes qui la favorise. Ainsi, pour traiter des problèmes d’endormissement par exemple, un traitement à base de molécules agissant sur le stress et l’anxiété est prescrit au patient. Parmi ces molécules on retrouve :


  • l’aconitum napellus ;
  • le calendula officinalis ;
  • la valeriana officinalis ;
  • la belladona ;
  • le chelidonium majus.


Homéopathie insomnie sévère : ça fonctionne ?

Bien qu’elle soulage certains symptômes, l’homéopathie n’est pas un remède à l’insomnie. Lorsque le trouble devient sévère et impacte lourdement le quotidien, il est nécessaire de consulter un médecin ou d’entreprendre des thérapies comportementales, particulièrement efficaces pour vaincre l’insomnie.


Plante contre l’insomnie 

L’utilisation de plantes, comme la passiflore ou la valériane, pour traiter l’insomnie est très répandue. Avant de dormir, en infusion, en compléments ou en huiles essentielles, certaines plantes aux effets sédatifs et relaxants s’avèrent efficaces contre l’insomnie d’endormissement.


Les plantes les plus utilisées en phytothérapie pour améliorer le sommeil sont :

  • la valériane ;
  • la passiflore ;
  • le houblon ;
  • la mélisse ;
  • et l’aubépine. 


Fleur de Bach insomnie

Les Fleurs de Bach sont des élixirs floraux, en flacon, utilisés sous forme de gouttes. Chacun des 38 élixirs correspondrait à un état émotionnel et servirait à le rééquilibrer. 


Certains élixirs sont utilisés pour mieux dormir et combattre l’insomnie :


  • La fleur de Bach Mimulus, contre l’anxiété ;
  • La fleur de Bach Impatiens, pour favoriser la détente ;
  • La fleur de Bach Tremble, pour diminuer les inquiétudes ;
  • La fleur de Bach White Chesnut, pour apaiser l’esprit.


A ce jour, aucune étude scientifique ne prouve l’efficacité des Fleurs de Bach. Elles rencontrent pourtant un grand succès et font l'objet de nombreux avis positifs.


CBD insomnie 

Le CBD, ou cannabidiol, est une substance extraite des fleurs de cannabis ou de chanvre, dépourvue d’effets stupéfiants. En France, sa commercialisation est autorisée à condition que le taux de THC qu’il contient soit inférieur à 0,2%. Le THC, principale substance active du cannabis, est à l’origine des effets psychotropes de la plante, d’où son interdiction.


Le cannabidiol est utilisé en médecine dans le traitement :


  • des convulsions ;
  • de l’inflammation ;
  • de l’anxiété ;
  • des nausées ;
  • de l’épilepsie ;
  • et pour inhiber la croissance des cellules cancéreuses.


Sa commercialisation sous forme d’huile est devenue très populaire, notamment pour combattre l’insomnie naturellement. Ses effets calmants et décontractants favorisent l’endormissement.


A forte dose, le CBD aurait des effets sédatifs entraînant une baisse de vigilance.


Acupuncture insomnie

L’acupuncture est une technique ancestrale de médecine chinoise basée sur la circulation de l’énergie dans l'organisme. L’acupuncture stimule et rétablit la circulation de l’énergie à l’aide d’aiguilles placées à des points précis. 


Elle est utilisée depuis l’Antiquité pour soulager les problèmes d’insomnie. Plusieurs points d’acupression sont stimulés pour atténuer l’insomnie.


On retrouve par exemple l’Anmien, qui signifie « sommeil paisible » en chinois, un point maître dans le traitement de l’insomnie. Situé derrière l’oreille, sa stimulation procure un effet calmant qui favorise le sommeil. Il suffit d’exercer une pression ferme à l’aide du pouce tout en faisant de légers mouvements circulaires.

Source : Forcemedic.com


Les thérapies cognitivo-comportementales appliquées à l’insomnie, remède miracle ? 

Les thérapies cognitivo-comportementales appliquées à l’insomnie (TCC-I) sont reconnues pour leur efficacité : elles guérissent 9 insomniaques sur 10. C’est d’ailleurs la première méthode recommandée par la Haute Autorité de Santé (HAS)  pour traiter l’insomnie. 


Elle est basée sur deux piliers :


  • l’aspect cognitif, pour comprendre l’insomnie et mettre fin aux fausses croyances sur le sommeil ;
  • l’aspect comportemental, pour adapter ses comportements et mieux réagir face à  l’insomnie.


Les thérapies cognitivo-comportementales ne sont pas un remède miracle et nécessitent un engagement de la part du patient. Les changements comportementaux peuvent être difficiles à adopter au début de la thérapie mais ils portent leurs fruits sur le long terme. 

Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur les TCC-insomnie dans notre guide Bien dormir avec les thérapies cognitivo-comportementales.


Insomnie : que faire pour s’endormir ?

L’insomnie d’endormissement, principalement causée par le stress et l’anxiété, est la forme d’insomnie la plus répandue. Il existe des méthodes naturelles et sans danger pour la santé qui permettent de se relaxer afin de s’endormir sereinement.


Hypnose insomnie 

L’hypnose est une pratique thérapeutique qui, lorsqu'elle est appliquée à l'insomnie, peut permettre d’apaiser l’esprit et de retrouver un bon sommeil. 

Vous pouvez avoir recours à l’hypnose anti-insomnie de différentes façons :


  • Suivre des séances avec un thérapeute au sein d’un cabinet. 
  • Accéder à des séances d’hypnose en ligne, payantes ou gratuites, sur différentes plateformes. Les séances d’hypnose contre l’insomnie sont d’ailleurs très populaires sur Youtube, avec comme figure de proue le thérapeute Benjamin Lubszynski.
  • Utiliser des applications d’hypnose et des objets connectés.
  • Pratiquer l’auto-hypnose pour dormir. Vous pouvez vous former à l’hypnose avec un professionnel ou écouter des séances d’auto-hypnose en ligne.


Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur l’hypnose appliquée à l’insomnie dans notre guide L’hypnose pour dormir, un traitement de l'insomnie.


Se détendre avant de dormir

Le moment du coucher n’est pas toujours synonyme de détente. Une fois au lit, beaucoup sont submergés par le stress de leur journée ou l’angoisse de ne pas dormir. Il existe de nombreuses façons de faire le vide et se relaxer avant de dormir :


  • La méditation : elle est idéale pour se délester des tensions et des pensées négatives accumulées au cours de la journée. C’est une pratique accessible à tous qui nécessite seulement un environnement calme et relaxant. Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur cette pratique dans notre guide de la méditation pour dormir.


  • Le Yoga Nidra : aussi appelé « yoga du sommeil », il se pratique allongé.e et les yeux fermés. La voix qui vous guide tout au long de la séance vous mène vers un état profond de relaxation, entre veille et sommeil. Pour aller plus loin, consultez notre guide du Yoga Nidra.


  • Le rituel du coucher : il constitue une solution à l’insomnie d’endormissement. C’est un bon moyen de se préparer mentalement et physiquement au sommeil et de notifier au cerveau qu’il est l’heure de dormir. Des actions similaires tous les soirs et axées sur le bien-être, facilitent la relaxation et détournent votre esprit des pensées négatives ou stressantes. Inspirez-vous de notre article et créez votre propre routine : Avant de dormir : 17 idées pour votre rituel du coucher.

Insomnie que faire ? 

Vaincre l’insomnie sans médicament, c’est possible !

L'insomnie n’est pas une maladie incurable ni une fatalité. Contrairement à ce que l’on pense généralement, les solutions pour en sortir ne sont pas difficiles à mettre en place. Lorsque les causes physiques ont été écartées, l’origine de l’insomnie réside bien souvent dans :


  • les distorsions cognitives, qui sont des pensées internalisées et limitantes nous conditionnant à ne pas dormir, à la peur et à la culpabilité au moment du coucher : « Je n’arriverai jamais à bien dormir.», « J’ai tout essayé, je suis un cas désespéré ! », « Je n’ai jamais eu un bon sommeil, c’est dans mes gènes» ;
  • les mauvaises habitudes : un rythme de vie décalé, un manque d’exposition à la lumière du jour, l’utilisation des écrans avant de dormir, le manque d’activité physique, la consommation tardive d’excitants, ...


Pour guérir de l’insomnie, la première étape est donc de comprendre le sommeil et ses mécanismes et de démystifier ses problèmes de sommeil. Ce premier pas permet  :


  • d'identifier l’origine de l’insomnie et de dissiper le stress et la frustration qu’elle provoque.
  • d’aborder les nuits plus sereinement et de se rendre compte que l’on est capable de bien dormir.


Ce changement d’état d’esprit facilite l’étape suivante, qui consiste en l’adoption de comportements adaptés, comme par exemple :

  • se coucher et se lever à la même heure, tous les jours ;
  • sortir de son lit lorsque l’on arrive pas à dormir ;
  • aller au lit seulement lorsque l’on est vraiment fatigué ;
  • ne pas faire de sieste de plus de 30 minutes.
Toutes les clés pour y parvenir se trouvent dans notre thérapie digitalisée. Nous vous aidons à opérer les changements nécessaires pour retrouver un bon sommeil

Comment vaincre l’insomnie avec la thérapie Sleepie

La thérapie Sleepie est un programme basé sur les thérapies cognitivo-comportementales appliquées à l’insomnie. Les TCC-I guérissent 90% des insomniaques et sont la seule méthode reconnue par l’OMS pour vaincre l’insomnie. 


Sous forme de vidéos et de worksheets, le programme Sleepie vous réapprend à dormir et vous aide à regagner confiance en votre sommeil. Il est fondé sur la modification des pensées et sur l’adaptation de votre mode de vie. Tous les conseils et toutes les recommandations qui s’y trouvent sont basés sur des connaissances scientifiques approfondies et sont garantis sans dépendance ni accoutumance.


N’hésitez pas à nous laisser votre email afin d’être averti de la disponibilité de notre thérapie et de bénéficier de notre offre de lancement.

Sleepie vous remercie !
Oops! Something went wrong while submitting the form.


Nos articles

Sleepie vous remercie !
Oops! Something went wrong while submitting the form.
© 2020 Acme. All right reserved.