4 minutes de lecture

La phase de sommeil profond

En quoi consiste la phase de sommeil profond ? Quand est-ce qu'elle intervient pendant la nuit ? A quoi sert-elle ?

MIS À JOUR PAR
Sandra Baliozian
11/5/2021
Une femme qui somnole au bureau, devant son ordinateur, sa tête posée sur sa main.

On distingue ainsi 3 phases de sommeil : le sommeil lent léger, le sommeil lent profond et le sommeil paradoxal. Même si chaque phase est importante, le sommeil lent profond est souvent considéré comme le sommeil le plus récupérateur.

Qu’est-ce que le sommeil lent profond ?

Le sommeil lent profond, le sommeil réparateur par excellence

Le sommeil lent profond est présent dans nos cycles du sommeil, dont on sait qu’environ 4 à 6, se succèdent chaque nuit. Il apparaît entre le sommeil lent léger et le sommeil paradoxal. Le sommeil lent profond est souvent considéré comme le sommeil le plus réparateur car il occupe un rôle crucial pour la santé et la récupération de l’organisme.

L'organisme en état de veille

En phase de sommeil lent profond, le dormeur est isolé du monde extérieur. Les muscles sont relâchés et l’organisme fonctionne au ralenti. La respiration, de même que le rythme cardiaque, se font plus lents. La température du corps baisse. L’activité cérébrale quant à elle, est réduite au minimum. Les ondes cérébrales sont amples et régulières. C’est durant cette phase qu’elles oscillent le plus lentement. On parle alors de “sommeil delta”, en référence à la forme de ces ondes.  

Représentation des ondes cérébrales
Représentation des ondes cérébrales.
Le sommeil profond est un sommeil pendant lequel on rêve beaucoup moins. Il s’agit aussi du moment de la nuit où il est le plus difficile de se réveiller. C'est d'ailleurs sans surprise durant ce cycle qu'ont lieu le plus souvent les crises de somnambulisme ou les terreurs nocturnes.

Durée et proportion du sommeil lent profond

La proportion du sommeil profond

La répartition de sommeil profond par rapport aux deux autres phases de sommeil, les sommeils léger et paradoxal, évolue tout au long de la vie. Pour un adulte, le pourcentage de sommeil profond au cours d’une nuit est d’environ 20 à 25%.

Le ratio de sommeil profond est plus important en début de nuit et jusqu’à 3 ou 4 heures du matin. Il diminue ensuite en fin de nuit. La seconde partie de la nuit, jusqu'au réveil, est donc plus riche en sommeil léger et en sommeil paradoxal.

La durée du sommeil profond

Si la durée de sommeil varie d’un individu à l’autre, le temps de sommeil profond, lui, est à peu près le même, que l’on soit un petit ou un gros dormeur. En effet, la durée totale du sommeil ne préjuge pas de la quantité de sommeil lent profond qu’il contient.

Mais alors combien d’heures de sommeil profond y’a t’il par nuit ? 

Le temps de sommeil profond par nuit dépend des personnes et de l’âge :

  • Chez le nouveau-né, il n'y a pas de sommeil profond. Le cycle se compose d'un sommeil agité et d'un sommeil calme.
  • Chez le nourrisson, le sommeil profond intervient en fin de cycle.
  • Chez l'enfant, le sommeil profond prend une place importante, il y a même une phase de sommeil très profond.
  • Chez l’adolescent, la structure du sommeil nocturne est proche de celle de l’adulte.
  • Chez l’adulte, il occupe en moyenne 1 heure et 40 minutes d'une nuit complète de sommeil, même si cela reste une moyenne et peut évidemment varier d’un individu à l’autre.

Le sommeil lent profond a ensuite tendance à diminuer avec l’âge, au profit du sommeil lent léger.

En cas de besoin, et selon les personnes, il peut aussi se produire du sommeil lent profond au cours de tous les cycles comme chez l’enfant ou le sportif par exemple qui ont un sommeil très profond. 

Les bienfaits du sommeil profond ?

Même si toutes les phases de sommeil ont leur rôle à jouer dans la récupération de l’organisme, le sommeil lent profond comporte de nombreux bienfaits. 

Les bienfaits physiologiques du sommeil profond

Il participe notamment à la régénération du corps et au nettoyage du cerveau. C’est le moment du cycle de sommeil où l’on récupère le plus de la fatigue physique accumulée tout au long de la journée. En phase de sommeil lent profond, tout l’organisme est au repos et récupère. Le cerveau, lui, stocke l’énergie pour le lendemain.

Une autre fonction du sommeil lent profond est son rôle dans la croissance. Tout au long de notre vie, il aide ainsi à libérer des hormones importantes pour notre développement. Chez l'enfant, il favoriserait ainsi la production de l'hormone de croissance.

Les bienfaits sur la mémoire

Vous avez probablement déjà entendu dire que le sommeil transforme les faits du quotidien en souvenirs pendant la nuit. Mais comment ce processus fonctionne-t-il exactement ? Le sommeil lent profond joue un rôle crucial dans la consolidation de la mémoire.

Durant cette phase de sommeil, le liquide cérébro-spinal élimine les toxines et les déchets accumulés au cours de la journée, et notamment une protéine appelée bêta-amyloïde, très présente chez les patients atteints d’alzheimer. 

Comment optimiser son sommeil lent profond

Avec tous ces bienfaits, il peut être tentant d’optimiser son sommeil lent profond. Existe-t-il un temps ou un pourcentage de sommeil profond idéal ? Peut-on être en manque de sommeil profond ? Ou encore un sommeil trop profond ?

Le sommeil profond en début de nuit

Déjà, il faut savoir que l’on récupère plus vite son temps de sommeil perdu que ce que l’on croit, et ce, notamment en raison de la présence de sommeil lent profond en début de nuit. Notre corps et notre cerveau sont bien faits : ils vont directement à l’essentiel et nous offrant en début de nuit ce dont nous avons le plus besoin ! 

Saviez-vous que les soirs de pleine lune, la phase de sommeil profond est réduite de 30% en moyenne ? Pour en savoir plus, n'hésitez pas à lire notre article sur les effets de la pleine lune sur notre sommeil.

Dormir plus longtemps n'augmente pas le temps de sommeil profond

Ce que l’on appelle les grasses matinées, sont constituées majoritairement de sommeil lent léger et paradoxal, car le sommeil profond intervient plutôt en début de nuit. 

Pour récupérer, une courte sieste d’une vingtaine de minutes sera au moins aussi efficace qu’une longue grasse matinée. 

Maintenir des heures de sommeil régulières, même pendant le week-end et les jours de repos, est surtout ce qui nous aide à avoir des nuits plus récupératrices. 

Certaines pratiques permettraient d'accéder plus facilement au sommeil profond : c’est le cas de disciplines telles que l’hypnose, la relaxation ou la sophrologie. Si vous souhaitez en savoir plus, découvrez notre rubrique Comment bien dormir.

Nos articles

Sleepie vous remercie !
Oops! Something went wrong while submitting the form.
© 2020 Acme. All right reserved.