4 minutes de lecture

Fumer avant de dormir : bonne ou mauvaise idée ?

Découvrez l’impact du tabac sur le sommeil et pourquoi la cigarette peut vous empêcher de dormir.

MIS À JOUR PAR
Sandra Baliozian
11/3/2021
Une femme qui somnole au bureau, devant son ordinateur, sa tête posée sur sa main.

Fumer une cigarette avant de dormir peut sembler relaxant, mais est-ce vraiment une bonne idée ? Est-ce que la nicotine perturbe nos nuits ? Pourquoi arrêter de fumer peut-il nous empêcher de bien dormir ?  


Quels sont les effets de la nicotine sur le sommeil ?

Si la nicotine semble être un bon moyen de se relaxer avant de dormir, c’est pourtant un faux-ami du sommeil au même titre que l’alcool. Fumer une cigarette peut détendre le fumeur, mais c’est un sentiment passager avant l’effet rebond.

Comme la caféine, la nicotine est en fait un stimulant du système nerveux central. Elle peut donc ralentir l’endormissement et rendre le sommeil plus léger.

Plusieurs études ont montré que les fumeurs qui fument plus d’un paquet par jour s’endorment moins rapidement que les non-fumeurs ou les fumeurs occasionnels. Ils se réveillent aussi plus fréquemment au cours de la nuit.

 

À noter : Le sommeil léger est prolongé chez les fumeurs qui fument le soir.

3 conséquences du tabagisme sur le sommeil

La cigarette ne contient pas que de la nicotine. Dans sa fumée, on retrouve des substances toxiques, du monoxyde de carbone et des gaz irritants qui ont aussi des conséquences sur le sommeil.

 

La cigarette perturbe l’horloge biologique

La fumée du tabac perturbe le fonctionnement de l’horloge circadienne dans les poumons et le cerveau, ce qui entraîne des effets à long terme sur la qualité du sommeil.

 

De manière plus précise, une étude a démontré que la fumée de la cigarette :

  • Diminue les niveaux de la protéine sirtuin1, une molécule anti-vieillissement.
  • Réduit les niveaux de la protéine horloge BMAL1, un gène de régulation de l’horloge biologique.

 

Fumer favorise les ronflements

Le tabac provoque un œdème et une inflammation au niveau des parois bronchiques, entraînant une diminution de la taille des voies aériennes supérieures. En forçant le passage, l’air provoque une vibration des tissus mous que l’on appelle le ronflement.

 

Le tabagisme peut aggraver l’apnée du sommeil

Les dommages causés par la fumée de cigarette augmentent le risque et la gravité de l’apnée obstructive du sommeil car fumer :

  • affaiblit la fonction musculaire des voies aériennes supérieures ;
  • cause de l’inflammation ou une congestion accrue ;
  • fragmente le sommeil.

 

Les fumeurs ont 2,5 fois plus de risque de souffrir du syndrome d’apnée obstructive du sommeil (SAOS).

 

Et la cigarette électronique ?  

La cigarette électronique réduit certains risques associés au tabac, mais libère tout de même de la nicotine qui agit sur la qualité du sommeil. D’après une recherche publiée dans le Journal of Sleep Research, les vapoteurs auraient d’ailleurs plus de difficultés à dormir que les fumeurs traditionnels.

 

Des chercheurs de l’Université d’État d’Oklahoma (États-Unis) ont recueilli des données sur les habitudes de sommeil et de consommation de cigarettes de plus de 1600 étudiants. Ils se sont aperçus que les adeptes du vapotage avaient tendance à consommer plus de somnifères que les fumeurs de cigarettes.

 

Arrêter de fumer peut-il perturber le sommeil ?

Le sevrage tabagique peut occasionner des troubles du sommeil les premières semaines, mais heureusement, ils ne sont que passagers. Ce phénomène est dû au manque de nicotine, on l’appelle le « syndrome du sevrage ».

 

Concrètement : Nous savons que la nicotine crée une accoutumance et une dépendance physique. Lorsque l’on arrête de fumer, le corps qui est habitué à recevoir sa dose de nicotine va réagir. Le sevrage peut alors s’accompagner de différents symptômes comme l’anxiété, l’irritabilité, la fatigue et des troubles du sommeil.

Ces désagréments sont tout à fait normaux et disparaissent une fois que l’organisme a retrouvé un nouvel équilibre.

 

Les traitements nicotiniques substitutifs (patch, gommes, comprimés, inhalateurs) peuvent également provoquer des réveils fréquents et une diminution de la durée totale du sommeil.

 

En conclusion, renoncer au tabac est bénéfique pour votre santé, et peut aussi vous aider à améliorer la qualité de vos nuits. Si vous fumez et que vous rencontrez des problèmes de sommeil, essayez d’éviter un maximum la cigarette avant le coucher, et à fortiori lors de réveils nocturnes !

Nos articles

Sleepie vous remercie !
Oops! Something went wrong while submitting the form.
© 2020 Acme. All right reserved.