6 minutes de lecture

Tout savoir sur le bruxisme

Si vous vous réveillez le matin avec des douleurs dans la mâchoire ou des maux de tête, vous souffrez peut-être de bruxisme.

MIS À JOUR PAR
Sandra Baliozian
14/4/2021

Le bruxisme touche 5 à 6% des Français et désigne le fait de grincer les dents ou de serrer les mâchoires involontairement.

Qu’est-ce que la bruxomanie ? Comment savoir si l’on est bruxomane ? Comment traiter le bruxisme nocturne ? Chez Sleepie, nous vous proposons un guide complet sur le bruxisme.

 

Le bruxisme, c’est quoi ?

Le bruxisme était d’abord connu sous le terme de « bruxomanie », en 1907. Il s’agit d’un grincement ou un serrement des dents involontaire, qui a lieu en dehors des phases habituelles de mastication ou de déglutition.

 

Il existe deux types de bruxisme :

  • Bruxisme dynamique (excentré) : un frottement des dents du haut sur celle du bas dans un mouvement de va-et-vient qui produit un grincement bruyant.
  • Bruxisme statique (centré) : un serrement de la mâchoire diurne ou nocturne, généralement silencieux.

 

Dans des termes plus scientifiques, le bruxisme est considéré comme une dysfonction temporo-mandibulaire (DTM). On parle aussi de « parafonction manducatrice », un mouvement inconscient et sans but précis de l’appareil manducateur (arcades dentaires de la mandibule et des maxillaires, de la langue et du palais).

 

Grincer des dents ou serrer les mâchoires n’est pas un trouble incurable et peut apparaître chez les enfants comme les adultes, de manière périodique ou régulière. Le bruxisme chez l’enfant est d’ailleurs fréquent et physiologique puisqu’il joue un rôle majeur dans le déchaussement des dents de lait.

 

Le bruxisme survient-il uniquement la nuit ?

Le bruxisme est un trouble essentiellement nocturne chez 80% des bruxomanes. La nuit, il survient généralement avant la phase de sommeil paradoxal et n’est pas conscient, donc incontrôlable.

 

Bon à savoir : En une nuit, un bruxomane peut frotter ses dents pendant 6 à 8 minutes.

 

Dans le cas du bruxisme diurne, il se définit par un serrement de la mâchoire. Il pose moins de problèmes que le bruxisme nocturne, puisque le bruxomane peut décrisper les mâchoires quand il s’en aperçoit.

 

Comment savoir si on grince des dents la nuit ?

Ce trouble est parfois difficile à diagnostiquer puisqu’il est inconscient et se produit pendant le sommeil. Souvent, le dépistage se fait grâce au conjoint qui est dérangé par le bruit du grincement des dents.


Des symptômes peuvent vous alerter :

  • Douleurs à la mâchoire, aux joues, aux tempes et à l’avant de l’oreille ;
  • Usure prématurée et abrasion des dents ;
  • Maux de tête.      


Quelles sont les causes du grincement de dents ?

Aucune étude ne permet encore de démontrer de façon certaine les causes du bruxisme. La plupart du temps, grincer des dents ou serrer les mâchoires est lié au stress et à l’anxiété. Le serrement des dents peut être un simple tic nerveux !


De nombreux autres facteurs peuvent favoriser l’apparition de ce trouble :

  • L’hygiène de vie : la consommation de tabac, d'alcool, ou de drogues ;
  • La génétique : les enfants de bruxeurs ont plus de risques d’être touchés ;
  • Un traumatisme : accident, traumatismes cervicaux ou articulaires, voire anesthésie ;
  • Un mauvais alignement dentaire : une malocclusion importante, une infraclusion dentaire ;
  • La position du sommeil : dormir sur le dos permettrait le mouvement de va-et-vient de la mâchoire ;
  • Des problèmes viscéraux, parasitaires ou des désordres endocriniens ;
  • Certains médicaments, comme les antidépresseurs ;
  • Des troubles neurologiques ;
  • L’apnée du sommeil.


Troubles du sommeil et bruxisme

D’après la recherche, le bruxisme est plus fréquent chez les personnes qui souffrent d’un trouble du sommeil. Dans le cas de l’apnée du sommeil par exemple, la fin de cet état est souvent accompagnée d’un grincement des dents.

 

Les conséquences du bruxisme

Les conséquences du bruxisme sont nombreuses et variées, elles dépendent de la fréquence du trouble et de son intensité.


Le grincement des dents et la contraction des mâchoires impactent principalement la dentition :

  • Risque de déchaussement dentaire et parfois de fractures ;
  • Hypersensibilité aux changements de température et aux aliments acides ;
  • Perte des tissus dentaires (émail, dentine, pulpe, etc.) ;
  • Dégâts des gencives.

 

Ce trouble peut aussi avoir des effets sur la santé générale avec des maux de tête au réveil, une dégradation de la qualité du sommeil et une fatigue chronique.

 

Quelles solutions existent contre le bruxisme 

Il n’existe pas de remède contre le bruxisme, on ne traite que ses symptômes. La mise en place d’actions préventives, d’une protection dentaire ou de remèdes naturels peut ainsi limiter les crises.

 

Prévenir le bruxisme

Chez les personnes sujettes au bruxisme, la réduction du stress et de l’anxiété peut réduire les symptômes. Pour prévenir ce trouble, vous pouvez essayer de pratiquer des exercices de relaxation, du yoga, de la sophrologie, ou une activité sportive qui libère les tensions.

 

Une gouttière pour ne plus grincer des dents la nuit

La gouttière occlusale est un protège-dent en plastique rigide qui est fabriqué sur mesure à partir de votre empreinte dentaire. Elle empêche le contact et protège les dents de l’érosion, tout en favorisant le repos de la mâchoire.  


À noter : Quand le bruxisme se poursuit plusieurs années, la gouttière de protection doit être refaite régulièrement.

 

Les solutions naturelles pour ne plus bruxer

En plus des méthodes de prévention contre le bruxisme, certaines solutions naturelles peuvent limiter le grincement des dents la nuit.

 

L’homéopathie

Des traitements homéopathiques existent :

  • Contre le grincement chronique : Cina 30 Ch, 1 dose par semaine.
  • Contre le grincement nocturne : Kalium bromatum 9 CH, 5 granules avant de se coucher.

 

Les plantes

Certaines plantes sont connues pour calmer les tensions et avoir un effet relaxant sur le système nerveux. C’est le cas de la passiflore, du ginseng, de la mélisse, de la valériane, de l’aubépine, de la marjolaine, du tilleul, de la camomille, du jasmin ou de la marjolaine. Elles peuvent être consommées sous forme de tisane, en infusion, en gélules ou en comprimés.


Les huiles essentielles

Si le bruxisme est lié à l’anxiété ou au stress, les huiles essentielles peuvent vous aider à lâcher-prise.


Pour vous détendre :

  • Huile essentielle d’orange douce
  • Huile essentielle de mandarine rouge
  • Huile essentielle de camomille noble
  • Huile essentielle de petit grain bigarade
  • Huile essentielle de verveine citronnée

 

Pour utiliser les huiles essentielles, il suffit d’en verser 10 gouttes dans un flacon de 10 millilitres puis de le remplir avec l’huile végétale de votre choix. Le mélange s’applique sur les avants-bas et le plexus solaire, matin et soir.

 

Dans le cas de douleurs à la mâchoire liées au bruxisme, l’épinette noire (Picea Mariana) et l’huile essentielle de laurier noble peuvent vous aider. Elles se mélangent dans de l’huile végétale à raison de 15 gouttes pour 10 millilitres et s’appliquent en massage sur les articulations temporo-mandibulaires douloureuses.

 

 

Le bruxisme est un trouble qui doit être pris en considération pour notre santé générale et dentaire. Bien qu’il n’existe pas de traitements, de nombreuses solutions peuvent limiter les conséquences du bruxisme comme la relaxation ou le changement d’hygiène de vie. Découvrez tous nos conseils pour bien dormir !

Sleepie vous remercie !
Oops! Something went wrong while submitting the form.
© 2020 Acme. All right reserved.