5 minutes de lecture

Comment savoir si on fait de l'apnée du sommeil ?

Découvrez les indices qui vous permettront de détecter si vous ou votre conjoint souffrez d'apnée du sommeil

MIS À JOUR PAR
Sandra Baliozian
14/4/2021

L’apnée du sommeil est un trouble respiratoire du sommeil qui se manifeste durant la nuit. Si les signes diffèrent selon les personnes durant la journée, certains symptômes sont très significatifs. 

 

La personne qui souffre d’apnée du sommeil fait des arrêts involontaires de la respiration dans son sommeil. Ces pauses respiratoires varient entre 10 et 30 secondes et se produisent plusieurs fois par nuit. Généralement, cette pathologie touche d’avantage les personnes âgées et en surpoids. Selon une étude de l’Inserm, 30,5% des personnes qui en sont atteintes ont plus de 65 ans, contre 7,9% âgées de 20 à 44 ans. On constate également que l’apnée du sommeil est deux fois plus fréquente chez les hommes que les femmes.

 

Si de nombreux symptômes peuvent alerter sur des tendances apnéiques, ils restent néanmoins difficiles à détecter. C’est la raison pour laquelle près de 5 personnes sur 6 ne sont pas diagnostiquées. Il est donc important d’y prêter attention pour savoir reconnaître les potentiels signes d’apnée du sommeil.  

 

Les indices nocturnes de l’apnée du sommeil

L'apnée du sommeil intervient la nuit, c'est pourquoi les premiers indices vous mettant sur sa piste surviendront essentiellement lorsque vous êtes au lit.

Les ronflements

C'est l'un des signes les plus courants de l’apnée du sommeil et qui se retrouve chez de nombreux patients. Dans la plupart des cas, un ronflement, provoquant des gênes sonores importantes est repéré par le conjoint. Pendant la phase de sommeil, le ronflement est dû à un relâchement musculaire de la mâchoire occasionnant un rétrécissement au niveau de la gorge. Le passage de l’air provoque alors une vibration des tissus.

 

Les réveils répétés

Il s’agit de phases de “micro-réveils” déclenchés par le cerveau, et dont la personne n’a pas forcément conscience. Pendant quelques secondes, le sujet va se réveiller pour reprendre sa respiration, puis se rendormir. Quand ces phases d’éveil sont très importantes, on parle alors de micro-fragmentation du sommeil.

 

Le sommeil agité

Les personnes souffrant d’apnée du sommeil se retournent régulièrement dans leur lit en ayant du mal à trouver une position pour dormir. Elles peuvent aussi parfois mettre longtemps avant de se rendormir. Le sommeil profond, qui permet au corps de reprendre des forces et de se régénérer est, à ce moment-là, perturbé, et moins récupérateur.

 

Les envies fréquentes d’uriner

Il est anormal de se réveiller plusieurs fois par nuit pour aller aux toilettes. Si la fréquence est supérieure à deux fois au cours de la nuit, cela peut être un signe à prendre en compte.

 

Les indices diurnes de l’apnée du sommeil

Des éléments intervenant en journée peuvent également vous mettre sur la piste de ce trouble du sommeil qu'est l'apnée du sommeil. 

 

Une sensation de fatigue dès le matin

Les personnes qui souffrent d’apnée du sommeil ont la sensation de ne pas avoir eu un sommeil “réparateur” en raison des “micro-réveils” qui ponctuent leur nuit. Cet état léthargique peut être accompagné de maux de tête. Dans certains cas, on note également une douleur à la mâchoire. 

Durant les pauses respiratoires qui surviennent au cours de la nuit, le cœur va travailler davantage pour compenser la baisse d'oxygénation du cerveau, entraînant une fatigue cardiaque et donc un risque augmenté d’hypertension artérielle, d’accident vasculaire cérébral et d’infarctus.

 

Une fatigue intense tout au cours de la journée

Les apnéiques vont avoir tendance à somnoler en journée, particulièrement lors de situations monotones. Ils peuvent aussi souffrir d’asthénie, c’est-à-dire ressentir une sensation de fatigue latente tout au long de la journée. Ainsi, ces sujets peuvent s'endormir de manières inattendues et brutales, ce qui augmente les risques d’accidents domestiques, professionnels ou de la route.  

 

Des difficultés de concentration 

Très naturellement, et comme le sommeil des personnes souffrant d’apnée du sommeil est moins réparateur, les patients peuvent avoir des difficultés à se concentrer et à rester à l’écoute des autres.

 

Des troubles de l’humeur

Après avoir passé une nuit agitée, les personnes sont moins reposées et donc parfois plus irritables. De même, la fatigue peut entraîner au bout d’un moment une baisse de moral et un manque d’entrain pour certaines activités.

 

Une baisse de la libido et des problèmes d’érection

Ces symptômes d’apnée du sommeil peuvent toucher aussi bien les hommes que les femmes. La première raison est évidemment la fatigue engendrée par le sommeil fragmenté des personnes touchées. En effet, une heure de sommeil de plus dans la nuit augmenterait la chance d’avoir des rapports sexuels de plus de 14%. Concernant les problèmes érectiles, une étude de l’Associated Professional Sleep Societies a démontré que près d’un homme de moins de 60 ans sur 2, souffrant d’apnée du sommeil, présentait aussi des problèmes d’érection. 

 

Les facteurs favorisants l’apnée du sommeil

Certains facteurs peuvent pré-disposer à l'apnée du sommeil :

La prise de poids

Si l’apnée du sommeil peut toucher tout le monde, les personnes en surpoids ou obèses présentent plus de risques. En effet, l’excès de graisse peut se loger partout dans le corps, notamment dans les régions du cou et du pharynx, ce qui rend moins fluide le passage de l’air. Par ailleurs, cela peut devenir un cercle vicieux, car des nuits perturbées bousculent les mécanismes hormonaux qui régulent la faim. A terme, cela modifie nos comportements alimentaires et favorise la prise de poids.  

Une mauvaise hygiène de vie

Les médecins recommandent généralement aux patients d’adopter une bonne hygiène de vie pour lutter efficacement contre l’apnée du sommeil. L’alcool, le tabac ou une alimentation mal équilibrée constituent des facteurs aggravants de la maladie. Une activité physique régulière et une alimentation saine sont à privilégier afin de limiter les effets de l’apnée du sommeil.

 

Le dépistage de l’apnée du sommeil

Afin de lutter efficacement contre cette pathologie et d'en réduire les conséquences néfastes sur le quotidien, le dépistage de l’apnée du sommeil doit intervenir le plus tôt possible. C'est souvent au cours d'une consultation avec un spécialiste de l’apnée du sommeil pour des problèmes de fatigue ou de somnolence que le diagnostic d’apnée du sommeil est posé. Le médecin va alors proposer au patient un test d’apnée du sommeil à domicile. Cet appareil va enregistrer au cours de la nuit le rythme cardiaque et le nombre d’arrêts respiratoires pour déterminer si le patient souffre ou non du syndrome d’apnée du sommeil pour pouvoir ensuite mettre en place des solutions pour soigner l'apnée du sommeil.

Sleepie vous remercie !
Oops! Something went wrong while submitting the form.
© 2020 Acme. All right reserved.