7 minutes

Comment soigner l'apnée du sommeil ?

On estime qu’entre 5% et 15% de la population française est touchée par ce syndrome. Alors si vous êtes sujet à cette pathologie, Sleepie vous fait découvrir des solutions.

MIS À JOUR PAR
Sandra Baliozian
27/7/2021

PPC et apnée du sommeil : le traitement par ventilation à pression positive continue

Le traitement par ventilation à pression positive continue est l’une des techniques les plus efficaces pour soigner l’apnée du sommeil.

Qu'est ce que la PPC?

La pression positive continue (PPC) ou Continuous Positive Airway Pressure (CPAP) est un traitement pour lutter contre l’apnée du sommeil. Plus précisément, il s’agit d’un appareil qui envoie de l’air dans les voies respiratoires afin que celles-ci restent ouvertes. Ainsi, les inspirations ne sont pas bloquées et les pauses respiratoires diminuent, voire disparaissent totalement. 

Bon à savoir : Cette solution peut paraître contraignante, mais avec un taux de réussite compris entre 80 à 100 %, le patient améliore sensiblement son confort de vie.

PPC : quelle intensité d’apnée du sommeil ?

La PPC permet de soigner l’apnée du sommeil modérée à sévère. C’est au médecin de déterminer la gravité de la pathologie et la nécessité de recourir à ce traitement. 

Pour cela, il se base sur l’Index d’Apnée / Hypopnée du sommeil (IAH), qui calcule le nombre de pauses respiratoires par nuit.

En général, la pression positive continue est recommandée lorsque l’examen d’apnée du sommeil révèle les indices suivants : 

  • IAH supérieur ou égal à 30 ; 
  • IAH compris entre 15 et 30, accompagné d’une dizaine de micro-réveils par heure ou des maladies cardiovasculaires.
Bon à savoir : La PPC est une solution contre l’apnée du sommeil prise en charge par l’Assurance Maladie.


Comment fonctionne la PPC?

Le traitement de la pression positive continue est réalisé grâce à un masque d’apnée du sommeil relié à une machine via un tuyau. Pour bien dormir, il suffit de poser le masque sur le nez, la bouche ou les deux, selon les modèles. De cette manière, l’air envoyé par l’appareil atteint les voies respiratoires. 

Afin que la PPC soit la plus efficace possible, la machine doit être parfaitement adaptée au patient. Plusieurs ajustements sont donc effectués quant à la pression de l’air. La première nuit se déroule donc généralement au sein d’un centre spécialisé. Ainsi, les spécialistes peuvent mesurer les effets de la PPC.

L’orthèse d'avancée mandibulaire pour empêcher l’apnée du sommeil

Que faire contre l’apnée du sommeil si la PPC n’est pas adaptée ? Dans ce cas, la meilleure solution est la pose d’une orthèse mandibulaire.

Qu’est-ce que l’orthèse d'avancée mandibulaire ?

Bien souvent, la mâchoire recule légèrement au cours de la nuit. Dans certains cas, cela bloque les voies respiratoires. Pour éviter cette situation, une orthèse mandibulaire peut être utilisée. Il s’agit d’un appareillage, qui ressemble à un protège-dent, placé dans la bouche. L’objectif est d’augmenter l’espace entre la langue et le pharynx afin que l’air puisse passer vers les voies respiratoires.

Grâce à cet appareil pour l’apnée du sommeil, le patient respire normalement pendant la nuit.

Quelles conditions pour optimiser l’efficacité de l’orthèse mandibulaire pour guérir l’apnée du sommeil ?

L’orthèse mandibulaire est une alternative au traitement PPC dans 3 cas. Si : 

  • les conséquences de l’apnée du sommeil sont plus légères 
  • l’IAH est compris entre 15 et 30
  • le patient refuse ou ne tolère pas la PPC
Bon à savoir : Il est aussi prouvé que, plus la dentition du porteur est bonne, plus ce dispositif obtiendra de bons résultats. Par ailleurs, l’orthèse devient inefficace si le patient porte des prothèses dentaires inférieures.


Comment fonctionne l’orthèse mandibulaire ?

Pour bien fonctionner, l’orthèse mandibulaire doit être conçue sur-mesure. Comme pour la PPC, plusieurs ajustements sont effectués afin de trouver la bonne forme. 

Et bien sûr, le patient doit porter le dispositif toutes les nuits.

Orthèse d'avancée mandibulaire : remboursement sécurité sociale

L'orthèse d'avancée mandibulaire est remboursée par la sécurité sociale à condition qu'elle soit prescrite par un médecin spécialiste ayant rempli un certificat d'entente préalable. Le dispositif est pris en charge par la sécurité sociale à 60% et par la mutuelle à 40%.

La chirurgie pour soigner l’apnée du sommeil

Faire des pauses respiratoires pendant la nuit peut être lié à des défauts anatomiques. Pour corriger ces anomalies, la chirurgie peut se révéler nécessaire. Dans ce cas, il faudra d’abord déterminer la cause de l’apnée du sommeil à travers des tests.

L’amygdalectomie pour dégager les voies respiratoires

Lorsque le patient souffre d’apnée du sommeil, les ganglions présents dans la gorge peuvent s’enfler, obstruant ainsi le passage de l’air dans les voies respiratoires. Pour y remédier, la chirurgie des amygdales est possible. Cette opération vise à retirer les ganglions.

L’uvulo-palato-pharyngoplastie pour élargir l’espace dans la gorge

Il arrive que des tissus excédentaires dans la gorge obstruent l’air. Si c'est le cas, l’opération uvulo-palato-pharyngoplastie est envisageable. Il s’agit d’enlever une partie de la luette gênant le passage de l’air. 

Bon à savoir : Bien souvent, cette technique est utilisée dans les cas de ronflement. Pour ce qui est de l’apnée du sommeil, son taux de réussite est d’environ 50 %.

La chirurgie nasale pour reformer la cloison nasale

Là encore, la chirurgie nasale n’a pas pour vocation première de soigner l’apnée du sommeil. Il s’agit de corriger les anomalies de la cloison nasale. Si ces dernières sont déformées, le traitement PPC est difficile, voire impossible. Dans ce cas, l’opération a aussi pour objectif de permettre au patient d’utiliser la Pression Positive Continue par la suite.

La chirurgie des maxillaires pour avancer la mâchoire inférieure

La chirurgie des maxillaires poursuit le même objectif que les orthèses mandibulaires ; à savoir, avancer les os de la mâchoire inférieure et la mandibule. Avec un taux de réussite supérieur à 90 %, le patient voit sa respiration nettement améliorée au cours de son sommeil.

Bon à savoir : Attention cependant, c’est une opération lourde, qui doit rester un dernier recours pour les cas les plus graves. C’est-à-dire qu’elle doit être pratiquée seulement si la PPC ou l’orthèse mandibulaire ne fonctionnent pas.


La trachéotomie en cas d’apnée du sommeil très intense

Il s’agit également d’une opération lourde contre l’apnée du sommeil. La trachéotomie est utilisée seulement dans les cas les plus sévères, pour lesquels aucune autre solution ne fonctionne. Dans ce cas, les médecins ouvrent la trachée pour permettre à l’air de passer pendant la nuit.

Les autres traitements contre l’apnée du sommeil

Il existe aussi d’autres manières de lutter contre l’apnée du sommeil, comme des solutions médicamenteuses ou encore des conseils pour réduire voire même stopper l’apnée du sommeil.

Les médicaments pour réduire l’apnée du sommeil

Certains médicaments peuvent aider à réduire les pauses respiratoires nocturnes. En général, ils sont utilisés pour soigner d’autres troubles qui viennent perturber les nuits.

Parmi les médications possibles, on retrouve les : 

  • Corticoïdes : si le patient souffre de rhinite allergique causant les troubles du sommeil.
  • Anti-reflux : ils sont prescrits en cas de reflux gastro-oesophagien pouvant aggraver les apnées du sommeil.
  • Antioxydants : ils peuvent être utilisés par ceux qui souffrent de stress oxydatif.
Bon à savoir : Ces médicaments peuvent aider à lutter contre l’apnée du sommeil, mais ne permettent pas une disparition totale de ses symptômes


Une meilleure hygiène de vie pour mieux dormir

Maintenir une bonne hygiène de vie se révèle être une option simple et non invasive. Cela permet dans tous les cas de mieux dormir et d’améliorer sa santé physique et morale de manière générale. 


Quelques solutions simples sont à mettre en œuvre : 

  • Perdre du poids car près de la moitié des personnes souffrant de cette pathologie sont en surpoids. Plusieurs options, telles que la mise en place d’un régime alimentaire adapté ou la pratique d’une activité physique régulière peuvent aider à diminuer les symptômes d’apnée du sommeil.
  • Limiter ou réduire sa consommation de tabac et d’alcool peut aussi être une solution pour stopper les syndromes d’apnée du sommeil.


Une balle de tennis pour lutter contre l’apnée du sommeil positionnelle

Le fait de dormir sur le dos est un facteur aggravant l’apnée du sommeil. 

Si vous ne savez pas comment faire pour ne pas vous endormir dans cette position, il existe plusieurs solutions. L’une d’entre elles consiste à placer une balle de tennis dans son dos. Pour cela, il suffit de coudre la balle directement sur le pyjama. Dormir sur le dos deviendra tellement inconfortable que vous devrez trouver une autre position pour dormir.

La stimulation électrique pour soigner l’apnée du sommeil

La stimulation électrique est une technique récente pour soigner ce trouble du sommeil. À cette fin, un neurostimulateur et un capteur sont implantés sous la peau. Pour chaque inspiration, le stimulateur produit une petite décharge afin d’activer le nerf de la langue. De cette manière, la langue avance et l’air peut passer librement.

Pour conclure sur toutes les méthodes de lutte contre l’apnée du sommeil

Selon la gravité des symptômes, les meilleurs traitements pour soigner l’apnée du sommeil sont la PPC et l’orthèse mandibulaire. Les autres solutions peuvent également être concluantes, mais elles servent davantage à guérir des pathologies ou des anomalies génétiques annexes. N'hésitez pas à nous partager votre expérience sur vos remèdes contre l'apnée du sommeil dans l'espace commentaires.

Sleepie vous remercie !
Oops! Something went wrong while submitting the form.
© 2020 Acme. All right reserved.