17 minutes de lecture

[Somnifères] : le guide complet des médicaments pour dormir

Tout ce qu’il y a à savoir sur les somnifères, leurs différences, leurs effets, leurs effets secondaires. Nous vous disons tout sur le véritable impact qu’ils ont sur votre sommeil.

MIS À JOUR PAR
Théo Martin
27/8/2021

Les somnifères sont les cinquièmes médicaments les plus vendus en France et notre pays est le deuxième consommateur européen de somnifères. Il existe de nombreux somnifères pour dormir, plus ou moins forts et qui provoquent différents effets indésirables. Voyons ensemble quels sont les types de somnifères, et dans quelles circonstances ils sont utilisés. Rappelons qu’en cas d’insomnie, les médicaments pour mieux dormir ne doivent jamais être utilisés sans prescription médicale.


Qu’est ce qu’un somnifère ?

Somnifère définition

Le mot somnifère désigne dans sa globalité les médicaments qui agissent contre l’insomnie. De nombreuses familles de médicaments pour dormir existent, chacune avec des molécules et des effets différents.

Il faut savoir que tous les somnifères sont hypnotiques, car leur but est de provoquer un apaisement, une relaxation, une réduction de l'anxiété chez certains, une somnolence, un ralentissement de la respiration et une diminution des réflexes. Les somnifères sont indiqués contre les troubles d'endormissement et les réveils nocturnes ou précoces.

Bon à savoir : Les hypnotiques et les sédatifs sont deux classes de médicaments analogues et sont appelés communément somnifères. Il en existe plusieurs sortes mais ils peuvent être utilisés pour les mêmes indications et ils provoquent des effets proches. Ce sont des psychotropes car ils agissent sur le système nerveux central.


Les somnifères peuvent se consommer sous des formes différentes :

  • comprimé somnifère ;
  • somnifère en gouttes ;
  • somnifère liquide.


Somnifères puissants 

Les somnifères regroupent des médicaments de plusieurs profils pharmaceutiques, et assez similaires. On retrouve des anxiolytiques, des sédatifs anesthésiants, des extraits de plantes ou encore des opiacés. Les somnifères à base de plantes sont des compléments alimentaires et non des médicaments prescrits sur ordonnance médicale. Bien que ces derniers soient en vente libre, leur effets et leur efficacité sont encore controversés et pas toujours approuvés par la communauté scientifique. Il n'y a pas de meilleur somnifère, chaque molécule et/ou posologie est adaptée à chaque individu. La durée des effets d’un somnifère dépend de sa composition et de sa posologie. Les somnifères ont des effets presque immédiats, il convient de les prendre à l’heure du coucher.


Les somnifères pour apaiser et réduire l’anxiété au coucher

Tous les somnifères possèdent des profils assez similaires. On distingue cependant quelques différences, notamment en fonction des besoins des individus.

Certaines personnes souffrent d’anxiété et recherchent la détente avant le coucher. Les benzodiazépines anxiolytiques sont souvent prescrits comme somnifères car utilisés juste avant d’aller au lit, ces médicaments pour dormir, et contre l’anxiété, permettent d’apaiser et de faciliter l’endormissement des personnes souffrants de troubles du sommeil liés au stress


Les somnifères pour aider à s’endormir

Certaines personnes qui ne souffrent pas particulièrement d’anxiété ont tout de même du mal à s’endormir, ou bien rencontrent des problèmes de réveil précoce durant la nuit. On retrouve certains hypnotiques qui provoquent des effets de somnolence et détendent les muscles pour aider à trouver le sommeil rapidement. En fonction des durées d’action de ces médicaments, certains peuvent agir toute la nuit et permettent d’éviter ces réveils nocturnes. Les médicaments à base de  benzodiazépines hypnotiques ou les benzodiazépines de nouvelle génération sont souvent prescrits dans ces cas-là.

Le Zolpidem est le somnifère le plus vendu en France. C’est un somnifère dont la substance active est apparentée aux benzodiazépines (benzodiazépines de nouvelle génération). Il permet de s’endormir rapidement, mais n’agit pas spécialement contre les réveils précoces.


Bon à savoir : Les somnifères en avion peuvent être prescrits par un médecin avant un vol. Selon la durée du trajet, il est préférable de prendre un somnifère à durée d’action courte, afin de favoriser l’endormissement rapide et de ne pas subir de somnolence non désirée à l'atterrissage. Vous pouvez également acheter des somnifères sans ordonnance pour l’avion, tels que des compléments alimentaires à base d’extraits de plantes.


Somnifère effet secondaire

Les somnifères sont de puissants médicaments qui provoquent de nombreux effets indésirables. Bien que les barbituriques (les ancêtres des somnifères) ne soient quasiment plus utilisés à cause de leurs effets nocifs sur la santé, d’autres somnifères listent eux aussi de nombreux effets indésirables. C’est principalement le cas des benzodiazépines. Qu’il s’agisse de benzodiazépines anxiolytiques ou de benzodiazépines hypnotiques (utilisées exclusivement comme somnifères), ces molécules sont très efficaces mais provoquent des effets de dépendance et d’accoutumance élevées. Leurs effets indésirables sont aussi très nombreux : 

  • problèmes respiratoires, 
  • problèmes hépatiques, 
  • troubles de somnolence diurne, 
  • perte de mémoire, 
  • vertiges, 
  • nausée, etc…


Il existe certaines contre-indications aux benzodiazépines. Somnifère et grossesse font rarement bon ménage, il convient de demander à un médecin quel somnifère est autorisé pendant la grossesse. Ils sont aussi contre-indiqués chez les insuffisants hépatiques, les personnes souffrant de troubles respiratoires, d’apnée du sommeil et de myasthénie.

Les molécules dernière génération (molécules apparentées aux benzodiazépines) remplacent les benzodiazépines. Les somnifères nouvelle génération, comme le Zolpidem, le somnifère Imovane ou le somnifère Stilnox, provoquent moins d’effets indésirables et perturbent moins la qualité des cycles du sommeil comme le font les benzodiazépines.

Il est important de ne pas mélanger somnifère et alcool, car une potentialisation, c'est-à-dire une multiplication des effets du médicament, pourrait dans ce cas se produire. L’alcool et les benzodiazépines forment particulièrement un mélange à proscrire.


Les types de médicaments pour dormir

Médicaments pour dormir avec ordonnance

Si un somnifère est sur ordonnance, c’est qu’il y a une raison. Il est très important de ne pas prendre de somnifère de son propre chef, et ce comme pour tout autre médicament sur ordonnance.

Si le besoin de consommer des somnifères est déterminé par le médecin, il reste important de ne pas faire de mélange entre ces derniers, ni d’en faire entre des hypnotiques et des anxiolytiques, car des effets indésirables peuvent se produire mais aussi surdévelopper la dépendance.

Les benzodiazépines

En 2018, un Français sur huit a consommé au moins une fois dans l’année des benzodiazépines. On les reconnaît grâce aux noms de leurs molécules (les substances actives des médicaments) qui prennent toutes le suffixe “-azépam” : 


Chaque benzodiazépine regroupe différentes actions pharmacologiques dans des proportions variables : sédatives, myorelaxantes, anti-convulsivantes et anxiolytiques. Elles sont généralement utilisées pour traiter l'anxiété et les insomnies mais aussi l'épilepsie et les contractures musculaires (torticolis, lombalgies…). Aujourd’hui, les benzodiazépines ne sont quasiment plus utilisées comme des somnifères, mais le plus souvent comme des anxiolytiques et généralement associées à des antidépresseurs.


Les benzodiazépines sédatives et hypnotiques sont le Nitrazépam, l'Estazolam, le Flunitrazépam, le Loprazolam, le Lormétazépam, le Témazépam et le Triazolam.

Malheureusement, les benzodiazépines provoquent de la dépendance et de l’accoutumance, ainsi que de nombreux effets indésirables. Parmi ceux-ci, l'amnésie antérograde est souvent pointée du doigt et a valu au Flunitrazépam la triste réputation de « drogue du violeur ».


L’utilisation élevée des benzodiazépines, ou sur des durées prolongées, entraîne une dépendance qui suscite un syndrome de sevrage des benzodiazépines. Ceci est caractérisé par un état de manque du corps, qui a besoin de la molécule qui lui était procurée. Le syndrome de sevrage peut se manifester par de l’anxiété, de l’irritabilité, des troubles du sommeil, des troubles digestifs et sensoriels.


Un effet rebond peut survenir en cas d’arrêt trop brutal du traitement. L’effet rebond est la réapparition des symptômes qui étaient contrôlés pendant le traitement.

On prescrit des somnifères à base de benzodiazépines lorsque l’insomnie est liée au stress ou quand les problèmes de sommeil deviennent eux-mêmes une source de stress.


La durée du traitement des benzodiazépines doit être la plus courte possible. La durée de traitement maximale recommandée est de 4 semaines.


Bien qu’il n’y ait pas de meilleur somnifère, le Temesta (Lorazépam) et le Xanax (Alprazolam) sont probablement les somnifères les plus forts, et peuvent aussi devenir des somnifères dangereux s’ils ne sont pas correctement utilisés.


Les molécules apparentées aux benzodiazépines (nouvelles molécules)

Même si le mode d'action des molécules de dernière génération est très proche de celui des benzodiazépines traditionnels, leur principal avantage réside dans la qualité du sommeil qu'ils induisent. En effet, le Zolpidem et la Zopiclone respectent davantage les qualités physiologiques du sommeil et notamment du sommeil paradoxal.

Le somnifère Zolpidem est le plus vendu en France. Son action hypnotique est rapide et de courte durée, raison pour laquelle il est prescrit plutôt aux personnes qui ont du mal à s'endormir ; ce qui limite les effets résiduels de somnolence le jour. Par ailleurs, ce médicament ne présente pas les inconvénients des benzodiazépines : l'amnésie antérograde ne survient que rarement et le phénomène de dépendance serait moins important. 

Le somnifère Zopiclone a une durée d’action plus longue. On le prescrit pour éviter les réveils précoces vers 4h / 5h du matin. Bien que ses effets indésirables soient limités, il reste un somnifère fort à ne consommer qu’en cas de nécessité approuvée par un médecin.

Antihistaminique somnifère

Les antihistaminiques sont une classe de médicaments utilisée pour traiter les allergies. Seule certains sont prescrits pour les troubles du sommeil, mais ils nécessitent une surveillance particulière. Ces médicaments, utilisés en psychiatrie, possèdent des vertus sédatives.

Parmi les antihistaminiques, on retrouve un médicament pour dormir sans ordonnance : le  Donormyl. Il est possible d’acheter ce somnifère en ligne comme il est sans ordonnance.

L'Atarax est un somnifère antihistaminique et anxiolytique. Il possède aussi des facultés sédatives et est généralement prescrit pour les troubles du sommeil chez l'enfant.

Les antihistaminiques peuvent être de puissants somnifères et agissent sur de nombreux neurotransmetteurs, ce qui implique, en parallèle de leurs effets sur le sommeil, autant d’effets indésirables possibles comme :

  • de la constipation ;
  • une sécheresse buccale ;
  • des somnolences ;
  • une baisse de la pression artérielle avec un risque de chute.


Somnifères sans ordonnance

Médicament naturel pour dormir

Pour les personnes qui recherchent des solutions naturelles à leurs problèmes de sommeil, les compléments alimentaires sont de plus en plus présents en parapharmacies. On retrouve les médicaments aux plantes pour dormir, sous forme de gélules, de gouttes, ou encore de sirops.


Les compléments alimentaires pour le sommeil sont des médicaments de phytothérapie ou d’homéopathie pour dormir. Leurs effets sont moins forts que ceux des somnifères telles que les benzodiazépines, mais chez les personnes qui souffrent de troubles du sommeil légers ou ponctuels,  comme lors d’événements  stressants, ces compléments naturels peuvent s’avérer suffisants, et font ainsi office de somnifères naturels sans ordonnance. Cependant, leur efficacité reste assez controversée dans l’univers médical. En réalité, chaque personne peut réagir différemment à l’homéopathie ou à la phytothérapie, et en ressentir les effets ou non.

Tableau comparatif de l'homéopathie et de la phytothérapie
Homéopathie Phytothérapie
Substance active Végétale, animale ou minérale Végétale
Utilisation de la substance active Très fortement diluée Plus fortement concentrée


Le médicament pour dormir à base de plantes le plus connu contre les troubles du sommeil est l'Euphytose. Il contient de la mélatonine, communément connue comme l’hormone du sommeil, et un mélange de plantes aux propriétés calmantes. Chez les personnes âgées, on recommande le complément alimentaire Circadin, à base de mélatonine, plus adapté au décalage de phase dont peuvent souffrir les aînés.


Le millepertuis est une plante très utilisée pour les troubles du sommeil. Consommée de plusieurs manières différentes, elle offre de nombreux effets relaxants. Parmi les somnifères naturels puissants, le millepertuis est connu pour être l’un des plus efficaces.


Le withania somnifera ou le ginseng indien, est une plante dont la racine offre des vertus relaxantes et aide l’organisme à résister au stress. Cette plante favorise l’apparition du sommeil, et selon certains modes d’extraction et de préparation, aide à se sentir plus énergique et à synthétiser la masse musculaire. Des études ont cependant démontré qu’elle peut provoquer des effets indésirables légers, qui peuvent être supérieurs à sa valeur thérapeutique.


Pavot somnifère

Le pavot somnifère ou pavot à opium est une plante connue pour ses propriétés sédatives. La graine du pavot somnifère est cultivée depuis des années pour en extraire de l’opium, et synthétisée pour créer des substances illicites telles que l’héroïne. Elle est aussi à l’origine de la morphine, d’où ses vertus sédatives et anesthésiantes. Le pavot est depuis des millénaires un puissant somnifère naturel.


La mélatonine

En parapharmacie, on retrouve de nombreux compléments alimentaires à base de mélatonine. Popularisée comme l’hormone phare pour mieux dormir, son nom est devenu un atout de vente, bien qu’il convienne de ne pas en consommer n’importe comment. Une boîte de somnifère à base de mélatonine est pourtant de plus en plus vendue, par exemple le complément alimentaire Euphytose voit ses ventes se multiplier.


La mélatonine est en partie responsable du contrôle des rythmes circadiens et de la régulation du rythme jour-nuit. Elle est en vente sans ordonnance et comporte peu d’effets secondaires. On l’utilise notamment pour gérer le jet-lag, ou chez les personnes âgées qui souffrent de dérèglement de leur rythme circadien. Les personnes âgées ont en effet tendance à ressentir la fatigue et à se coucher plus tôt, ce qui est tout à fait naturel. C’est pourquoi le complément alimentaire Circadin, à base de mélatonine, est particulièrement recommandé chez les personnes de plus de 55 ans. N’hésitez pas à demander conseil à un pharmacien avant d’acheter des médicaments pour dormir à base de mélatonine.


Somnifère sans ordonnance liste


Découvrez quel type de dormeur vous êtes et les solutions qui vous permettront d’améliorer votre sommeil.

Testez votre sommeil


Dormir avec des somnifères

Les somnifères aident-ils vraiment à améliorer notre sommeil ?

Il faut être conscient que les somnifères ne guérissent pas l’insomnie. Ils ne guérissent pas non plus les problèmes d’anxiété chez les personnes dont l’insomnie est liée au stress. Ils agissent sur le système nerveux central, détendent et apaisent, en provoquant des effets sédatifs. Ils créent une anesthésie légère mais ne suscite pas un sommeil naturel et réparateur. 

C’est particulièrement le cas des benzodiazépines qui perturbent les cycles du sommeil tel que le sommeil profond. Cet effet indésirable est moins constaté pour les molécules nouvelles génération apparentées aux benzodiazépines.


L’impact des somnifères sur notre santé

En 2020, 48,2 millions de boîtes de somnifères ont été vendues en France. Un phénomène de surconsommation et de démocratisation des médicaments pour dormir est apparu. Pourtant les somnifères restent des médicaments puissants, qui modifient notre sommeil. 


La dépendance aux somnifères

Tous les somnifères suscitent de la dépendance et peuvent devenir dangereux pour la santé sur le long terme, notamment en cas de surdosage de somnifère. La dépendance signifie que le consommateur développe une sorte d’addiction au médicament, et qu’il ne peut plus dormir sans. Cet effet de dépendance vient alimenter le concept d’insomnie, car le patient envoie à son cerveau le message qu’il n’est plus capable de dormir sans somnifère.


Le Temesta et le Xanax sont considérés comme les molécules les plus addictives. D’après une étude anglaise (Weich S. et coll) menée sur 100 000 sujets pendant 7 ans, en moyenne, la mortalité serait presque multipliée par deux chez le groupe ayant pris des benzodiazépines. Il y aurait un excès de 4 morts sur 100 personnes chaque année, lié à l’utilisation des benzodiazépines. De plus, des comorbidités physiques et psychiatriques ont été significativement plus répandues chez le groupe ayant suivi un traitement.


La perte de mémoire et les risques d’Alzheimer liés aux somnifères

Le syndrome d’amnésie antérograde se développe particulièrement avec les benzodiazépines. Ce trouble peut survenir quelques heures seulement après la prise du traitement, et ses probabilités  augmentent avec les doses utilisées. Afin de limiter ce risque, il convient de pouvoir dormir entre 7 et 8 heures sans interruption après la prise du médicament.


D’après certaines études, les risques de maladie d’Alzheimer peuvent aussi augmenter suite à la prise de somnifères. Il n’y a cependant aucune certitude, car certaines études démontrent l’augmentation des risques de démences (dont la maladie d’Alzheimer), et d’autres affirment que les benzodiazépines n’ont pas de liens avec la formations de ce genre de troubles


Les compléments alimentaires pour le sommeil sont-ils vraiment efficaces ?

Les médicaments pour dormir à base de plantes

Les compléments alimentaires pour le sommeil sont en général à base d’extraits de plantes. Sans effets de dépendance ni d’accoutumance, ces médicaments pour dormir la nuit sont beaucoup plus sains que les somnifères sur ordonnance médicale. En plus d’être naturels, les somnifères homéopathiques sans ordonnance sont en vente libre en parapharmacie ou pharmacie. 

Cependant leur efficacité est encore débattue par les spécialistes, et l’homéopathie a récemment arrêtée d’être remboursée par la sécurité sociale Cette technique consiste à diluer les composés actifs des plantes dans de l’eau, plus encore qu’en phytothérapie, à tel point que les véritables vertus de ces médicaments ne sont pas vraiment prouvées.


Les médicaments pour dormir à base de mélatonine

L’agence de l’alimentation a rendu un rapport sur les dangers des compléments alimentaires à base de mélatonine. Elle pourrait causer certains effets indésirables comme des maux de tête, des cauchemars ou encore des vomissements. La mélatonine est en vente libre lorsqu’elle est dosée en dessous de 2mg, au-delà elle devient un véritable médicament et est déconseillée pour de nombreuses personnes, comme les femmes enceintes, les personnes souffrants d’insuffisances hépatiques ou encore les asthmatiques. Même dosée à 2mg ou moins, il vaut mieux éviter de consommer de la mélatonine en comprimés, mais plutôt choisir de la stimuler naturellement, notamment en s’exposant à la lumière du jour le matin et en tamisant la lumière le soir par exemple.


Bon à savoir : Il est important de savoir que la prise de mélatonine n’est pas censée aider à dormir, mais à réguler son rythme circadien, aussi appelé le rythme veille-sommeil. Il ne faut donc pas en consommer à n’importe quelle heure ni de n’importe quelle manière pour s’endormir en cas d’insomnie.


Les alternatives aux somnifères

Les somnifères sont des recours médicamenteux et chimiques pour lutter contre les insomnies et ne doivent constituer que des solutions à court terme. En plus de ne pas guérir les insomnies, mais seulement de les contourner pendant quelque temps, ils provoquent de nombreux effets indésirables plus ou moins dangereux, ainsi que  des risques de dépendance et d’accoutumance, auxquels des traitements de sevrages post somnifères peuvent s’ajouter dans certains cas. Sachez qu’il est possible de retrouver un sommeil de qualité et de dormir sans médicament, même après des années d’insomnie.


Comment retrouver le sommeil sans somnifère ?

Il est possible de bien dormir sans médicament. Cela peut sembler anodin aux insomniaques, mais la première chose à faire est d’adopter un rythme et une hygiène de vie saine, puis de reprendre confiance dans sa capacité à dormir et de lâcher prise. Notre article phare sur les 25 actions qui ont fait leurs preuves contre l’insomnie vous aidera à mettre fin une bonne fois pour toutes à vos insomnies. Il est le préambule à notre thérapie comportementale contre l’insomnie, qui sera bientôt disponible. 

Découvrez quel type de dormeur vous êtes et les solutions qui vous permettront d’améliorer votre sommeil.

Testez votre sommeil


La méditation est également un excellent moyen de se détendre, en journée ou, avant d’aller au lit en se créant un rituel apaisant du coucher. Plusieurs techniques de méditation existent comme par exemple :


La luminothérapie est une technique qui utilise la lumière pour rééquilibrer le rythme circadien. En s’exposant à des rayons lumineux le matin, ceux pour lesquels un déséquilibre de l’horloge biologique est à l’origine de leurs insomnies, constatent beaucoup d’effets positifs sur leur sommeil et même sur leur journée, notamment pour réduire le stress.


Les thérapies cognitives et comportementales contre l'insomnie

Des solutions plus efficaces sur le long terme que les somnifères et sans aucun effet nocif pour la santé existent et sont accessibles à tous. C’est le cas des Thérapies Cognitives Comportementales appliquées à l’Insomnie  (TCC-I), qui, en modifiant les croyances et les comportements sur le sommeil, guérissent 9 insomniaques sur 10 Même si vous êtes adepte des somnifères depuis longtemps, ces thérapies, d’une durée de 4 à 12 semaines, peuvent vous guérir des insomnies les plus tenaces.


Chez Sleepie, nous vous proposerons bientôt notre version adaptée de ces  thérapies, accessible par voie digitale, pour vous aider à retrouver durablement un sommeil de qualité.


Si vous souhaitez mieux dormir, commencez par évaluer la qualité de votre sommeil grâce au test ci-dessous.

Découvrez quel type de dormeur vous êtes et les solutions qui vous permettront d’améliorer votre sommeil.

Testez votre sommeil


Nos articles

Sleepie vous remercie !
Oops! Something went wrong while submitting the form.
© 2020 Acme. All right reserved.